Zoom sur la radiesthésie : un art pas très connu !

gros plan sur pendule en mouvement

Le désir d’explorer et de faire des recherches est un désir intrinsèque à la nature humaine. Les esprits curieux sont souvent intéressés par tout ce qui est inconnu et mystérieux. L’être humain est en effet attiré par les nouveaux horizons dans des domaines qui lui sont inconnus, vraisemblablement à cause de l’incertitude attrayante où cela peut conduire et des opportunités que cela amène. Mais il arrive souvent qu’on ne comprenne pas la relation entre la cause et l’effet. Celle-ci peut même rester dans l’imaginaire. La radiesthésie fait sans doute partie de ces domaines incompris que seuls les pratiquants connaissent son comment et son pourquoi.

Qu’est-ce que la radiesthésie ?

Les spécialistes considèrent la radiesthésie comme étant un art de capter les ondes émises par n’importe quel corps, visibles ou non. Cet art permet de les identifier et de déterminer leur source et leur provenance. On peut même connaître leur composition ou encore leur quantité en se servant de la radiesthésie.

Parmi toutes les théories qui tentent de fournir des explications fiables par rapport à la radiesthésie, deux semblent sortir du lot. Elles ont même été approuvées par les praticiens (selon un radiesthésiste). La première est fondée sur une pratique méta gnomique qui n’inclut aucune intervention extérieure outre que le subconscient. Celui-ci dirige le pendule par le moyen de la main qui le tient.

Le second précepte affirme que c’est la présence des ondes de forme qui dirigent le pendule. Il faut noter que les ondes de formes sont produites par les objets et elles diffèrent en fonction de leur forme et de leur nature. Toutefois, aucune science n’a encore vérifié ce concept. Il reste alors imaginaire.

Pour l’auteur du livre « La radiesthésie », le Révérend Père Jurion, il n’y a que deux théories possibles : la théorie physique et mentale. Il réfute cependant le premier concept car selon lui, on ne peut juger la radiesthésie qu’à partir de ses propres lois qui ne sont pas physiques.

Fonds historique

Autrefois, la rhabdomancie et la sourcellerie constituaient les radiesthésies. Ce sont des arts permettant de détecter la présence d’eaux ou de minéraux sous terre en se servant de baguette de sourcier. Le mécanisme derrière la trouvaille est présumé dépendre de champs énergétiques (les réseaux telluriques) pour l’instant entièrement méconnus de la science. On estime entre 4 500 et – 5 000 ans la naissance de cette pratique selon une inscription Bretonne. Plusieurs thèses avancent des dates différentes.

La radiesthésie et la science

Contrairement aux arts divinatoires qui sont majoritairement désapprouvés par la science, la radiesthésie a des bases scientifiques. En effet, plusieurs scientifiques dont le Pr Yves Rocard inventeur de la bombe H atomique s’est servie de cette pratique pour faire avancer leurs recherches. C’est un outil qui s’avère efficace pour maitriser l’environnement ou soi-même.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *