Les spécificités de l’API Management

Dans une entreprise, l’arrivée de la transformation digitale requiert l’instauration de structures et d’outils adéquats. Des exigences remplies par l’utilisation de l’API Management. En effet, ce dernier est un concept qui allie les outils utiles aux gouvernances et aux techniques.

Quelles sont les caractéristiques de l’API Management ?

Deux phases caractérisent la gestion d’API :

• Une phase relative à la construction appelée « build », pour gérer les utilisateurs et l’existence des APIs.
• Une phase relative à la production appelée « run », utile à la sécurisation des APIs.
Trois méthodes différentes procurent généralement ces fonctionnalités :
• Le portail développeur : se trouve au cœur de la communication entre les utilisateurs et les fournisseurs d’API et doit être parfaitement élaboré pour favoriser l’expérience développeur.
• Le portail fournisseur : se trouve au cœur de la gestion des gateway et celle de l’existence des APIs.
• Le gateway : gère la vérification des autorisations et l’administration des accès, et expose les proxy relatifs à l’API.

Dans certains cas, les deux portails peuvent être rassemblés. La gestion des entrées à diverses fonctionnalités se fait par l’intermédiaire des habilitations/rôle.

Qu’en est-il de la gouvernance des API ?

A la base, les APIs aident deux logiciels à communiquer. On peut distinguer Devops Microsoft, un outil qui assiste les développeurs dans la création de logiciels utiles à l’atteinte des éléments du système et des fichiers. Il s’agit ici d’une Librairie.

Toutefois, le point de vue des spécialistes et des API manager a évolué et considèrent également le côté névralgique du sujet qui permet la génération de revenus additionnels et la création de certains business models en plus du côté technique. A l’exemple de l’API de Google Maps qui a généré plus de 55 millions de dollars à Alphabet en 2018.

La gouvernance et la technique relative à la sécurité et le côté technique sont ainsi des paramètres à abordées en ce qui concerne l’API.

Des paramètres qui exigent une organisation spécifique de la part d’acteurs expérimentés et matures. Les actions suivantes doivent être gérées par la gouvernance :

• Définir les bonnes pratiques et règles des API.
• Suivre l’existence des API, de sa création à son élaboration.
• Accompagner et acculturer l’évolution des acteurs de l’organisation.
• Suivre les utilisateurs des API ainsi que leurs souscriptions.
• Gérer le patrimoine API de l’entité.

Que peut-on en conclure ?

Il n’est pas toujours facile de mettre en place un API Management dans l’organisation, même si son instauration est utile à la transformation digitale.