Les réseaux poursuivent leur transformation

Le rachat d’Havas Voyages par Marietton Developpement a été un événement marquant de l’année 2016. Le réseau Marietton, poids lourd de Selectour, trace sa route et tisse sa toile dans un secteur qui tente de se redynamiser en investissant dans de nouvelles expériences clients.

Havas Voyages, qui a enregistré un volume d’affaires de 861 M€ en 2016 contre 920 M€ un an plus tôt, met la gomme sur sa transformation pour offrir une nouvelle expérience client. En mettant la main sur Havas Voyages, Marietton Developpement va représenter un poids considérable dans la distribution française et peser fortement dans les négociations chez Selectour. Mais aussi rajeunir son image et attirer une clientèle qui n’a pas forcément le réflexe de s’adresser à un « Travel Planner » pour réserver ses vacances.

agence

Des agences new-look

De façon plus globale, les réseaux, volontaires comme intégrés, s’attaquent depuis plusieurs années au relooking de leurs points de vente avec l’insertion de tablettes, écrans tactiles et mobilier design, le tout dans un espace plus lumineux et chaleureux. Ceci afin de redonner envie aux clients de pousser leurs portes. En effet, les agences rénovées font grimper le panier moyen (de l’ordre de 20 % chez Havas Voyages) et le volume d’affaires (de + 15 % chez Leclerc Voyages, par exemple).

À défaut d’accroître leur périmètre, Selectour a perdu 21 points de vente entre 2015 et 2016 par rapport à Manor qui est resté stable avec 320 agences. Certains réseaux mettent sur la table plusieurs millions d’euros par an pour redonner un second souffle à leurs agences. Quelques-uns ont néanmoins continué leurs emplettes, comme Marietton Développement, mais aussi Univairmer, qui a notamment racheté les dix agences Aix Voyages et vient de lancer son programme d’affiliation, avec l’objectif de séduire une quinzaine d’agences par an. TourCom, de Richard Vainopoulos a également fait un bond en s’alliant avec deux autres réseaux d’agences de voyages, Avitour qui représente 250 points de vente en Belgique et RTK avec 4000 points de vente dans 10 pays européens. Réunis ensemble, les trois réseaux représentent 5000 points de vente, soit 8 milliards de volume d’affaires.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *