Industrie du tourisme : les accords européens sont incontournables

Richard Vainopoulos, fondateur et actuel président de TourCom, a profité de l’Assemblée générale du réseau pour rappeler le caractère stratégique des partenariats conclus avec RTK et Avitour, les réseaux allemand et belge. Cette alliance favorise notamment la mise en place de nouvelles prestations, et pèse de manière significative lors des négociations.

partenariat

D’après Richard Vainopoulos, ce qui faisait auparavant la force d’un réseau ne suffit plus désormais. Certes, la présence au niveau national s’impose toujours, mais cela est insuffisant. Les accords en France et l’existence de nombreux points de vente ne permettent plus d’obtenir des conditions avantageuses auprès des transporteurs aériens et des opérateurs touristiques. Pour négocier avec les fournisseurs d’envergure internationale, il importe d’avoir une carrure identique et de contracter des accords européens favorisant des démarches pertinentes. D’où l’intérêt de cette alliance européenne.

TourCom, premier réseau européen grâce à l’alliance avec Avitour et RTK

Ce partenariat liant TourCom avec le belge Avitour et l’allemand RTK a permis au groupe de devenir aujourd’hui le 1er réseau européen. Ce grand groupement compte au total 5000 points de vente répartis dans 12 pays, pour un volume d’affaires avoisinant les 8 milliards d’euros. En mettant en commun leurs forces, les partenaires peuvent faire le poids face à certains opérateurs, et sont en mesure de négocier des offres plus avantageuses auprès des fournisseurs.

Des résultats tangibles

Toujours selon Richard Vainopoulos, outre la force de négociation, l’alliance constitue également un levier essentiel permettant d’atteindre des résultats tangibles. A titre d’exemple, l’accord avec Avitour a permis à TourCom Réceptifs d’accroître son volume d’affaires de près de 4 millions d’euros. Le partenariat avec RTK International s’annonce tout aussi profitable, et commence déjà à porter ses fruits.

Grâce à cet accord, TourCom est parvenu à conclure un partenariat avec Flixbus, le principal acteur des cars « Macron », et d’autres prestataires. L’année passée, il a entre autres permis le lancement de COCKPIT-AERTICKET en France. Cette joint-venture est issue de la collaboration entre TourCom et le leader allemand de la distribution de billets aériens, Aerticket. Chaque année, ce dernier écoule environs 3,5 millions de billets, et réalise près de 2 milliards d’euros de chiffres d’affaires. Il est connu pour ses tarifs compétitifs proposés sur 170 compagnies aériennes.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *