Conseils pour réussir un investissement dans des murs commerciaux

Les murs commerciaux peuvent représenter un bon investissement, notamment en prévision de la retraite. Il s’agit aussi d’un moyen intéressant pour léguer facilement un patrimoine. Si vous n’êtes pas encore expérimenté dans le domaine des placements et biens immobiliers, voici quelques conseils de base.

L’emplacement : un critère primordial

Toute personne souhaitant investir dans un local commercial doit bien analyser son emplacement. En effet, c’est le principal élément qui détermine la valeur d’un tel bien, et ce critère est valable sur le long terme. Si vous vous trompez seulement de 10% dans votre estimation, cela implique de grosses différences sur la valorisation du local dans les années à venir.

L’aspect juridique : à ne pas négliger

Il faut notamment vérifier deux dossiers :

  • Le bail commercial, dont la réglementation peut changer année après année
  • La copropriété, qui détermine l’affectation du local. Il convient de bien examiner les termes de ce règlement, car ils peuvent occasionner des litiges ou même faire l’objet d’un contentieux.

Sachant à quel point l’aspect juridique d’une telle acquisition peut être complexe, il est important d’avoir les connaissances nécessaires.

Faire preuve de prudence et opter pour un local occupé

Pour un premier investissement, il est plus intéressant de choisir un local commercial occupé. Cela évitera notamment les fausses estimations concernant le prix, qui sera déterminé à partir du montant du loyer. Au cas où ce dernier s’avère assez cher, il est possible de louer le local à un prix un peu moins élevé. Dans tous les cas, l’investisseur court moins de risques en choisissant un bien dont on connaît le loyer.

Réaliser plusieurs opérations plutôt qu’une seule

Sachant que les locaux commerciaux sont généralement disponibles à partir de 50000€, il est conseillé de répartir son patrimoine en plusieurs biens dans le cas où l’investisseur veut placer une somme conséquente. Par exemple, c’est plus prudent d’acquérir deux biens de 100000€ chacun au lieu d’investir la totalité de l’argent dans un seul local de 200000€. En répartissant les investissements, on divise aussi les risques.

Fiscalité et levier bancaire : à optimiser pour rentabiliser l’investissement

Ces deux éléments sont très importants pour organiser l’investissement. Concernant les impôts, il est important de limiter la pression fiscale si l’on souhaite favoriser la rentabilité du placement. Bon nombre de propriétaires choisissent l’imposition sur les sociétés.

Pour ce qui est de l’optimisation bancaire, différents procédés aident à maintenir une trésorerie optimisée.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *